Contenu

Agriculture biologique - Franche-Comté

Série de données annuelles

Agriculture biologique (format xls - 666.5 ko - 21/01/2016)

Définitions

L’Agriculture Biologique (AB) est un mode de production basé sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse. Ses principes sont respectueux des équilibres écologiques, de la fertilité des sols, de l’environnement et du bien être animal. Des règles rigoureuses fixent :
- les principes de production, de préparation et d’importation,
- les listes positives de produits utilisables (fertilisation, traitement, transformation…),
- la définition des pratiques par type d’élevage,
- les principes de contrôle, de certification, de sanction et d’étiquetage.

L’Union européenne dispose depuis 1991 d’une réglementation spécifique. Le règlement (CE) n°834/2007 s’applique, dans toute l’Union européenne, à l’ensemble des productions en agriculture biologique et à tous les types d’activités associés (production, transformation, distribution, importation…).

La Conversion à l’agriculture biologique (CAB) correspond à la phase de transition vers la certification en AB, elle permet d’épurer les sols d’anciens résidus chimiques. Dès le début de la conversion, les pratiques agricoles doivent être conformes à celles de l’AB. Pour chaque production, la durée de conversion est définie (2 ou 3 ans). Elle s’applique à la totalité d’un atelier, mais peut ne concerner qu’une partie de l’exploitation.


Le développement de l’Agriculture biologique (AB) date de la fin des années 1990. Après une pause au début des années 2000, son essor a repris depuis 2008. Depuis le nombre d’exploitations bio a plus que doublé au niveau national. En Franche-Comté, 200 exploitations supplémentaires se sont converties. Ainsi en 2013, plus de 500 exploitations pratiquent l’agriculture biologique et exploitent 35 000 hectares soit 5,3% de la SAU régionale (7ème rang français).

En Franche-Comté, les surfaces en bio sont composées à 80% de cultures fourragères contre 70% en système conventionnel. Cette prépondérance s’explique par la conversion précoce en AB d’éleveurs engagés dans la filière lait AOP. En 2013, près de 8 000 vaches laitières (4% du cheptel laitier régional) ont produit 30 millions de litres (2,6% des livraisons). Désormais, le développement de l’agriculture biologique concerne plus des systèmes de polyculture-polyélevage ou de cultures spécialisées installés en plaine.
Ainsi, plus de la moitié des cultures fruitières de la région et près de 20% de celles en légumes sont agréées AB. En viticulture, plus de 60 exploitants se sont convertis ou sont en cours de conversion et exploitent 14% du vignoble régional. A l’inverse, avec moins de 3% des surfaces converties, l’agriculture biologique peine à se développer en grandes cultures.

Surfaces en bio : surtout de l’herbe


 

Les productions végétales biologiques en Franche-Comté en 2013


 

Les productions animales biologiques en Franche-Comté en 2013

 

Plus de 500 exploitations franc-comtoises en AB en 2013