Contenu

Appel à projets PNA 2016-2017 : 2 lauréats en Bourgogne Franche-Comté !

A l’occasion du Salon International de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et Porte-parole du Gouvernement, a remis, ce mercredi 1er mars, les prix de l’appel à projets 2016-2017 du PNA, lancé pour la première fois conjointement avec l’ADEME.

Sur les 423 projets déposés dans toute la France, ce sont au final 47 projets qui ont été récompensés suite à un processus de sélection impliquant notamment les Directions régionales de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF), la Direction générale de l’Alimentation (DGAL), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) ainsi qu’un comité de 40 experts.

Sur les 47 lauréats, 2 sont de la région Bourgogne Franche-Comté : le conseil départemental de la Nièvre, et l’agglomération du Grand Besançon . Tous les deux ont été retenus pour leur proposition de PAT, Projet Alimentaire Territorial, qui était l’orientation prioritaire de cet appel à projet 2016.

PNG - 61 ko
carte_PAT

21 projets avaient été déposés en région Bourgogne Franche-Comté, portant sur les 4 thématiques du PNA, l’éducation des jeunes, la justice sociale, la lutte contre le gaspillage et l’ancrage territorial de l’alimentation. 6 dossiers avaient été présélectionnés en région.

Quelques éléments sur les 2 projets lauréats :

Projet du Conseil départemental de la Nièvre :
"Ce projet est en cohérence avec le projet agricole départemental, qui vise notamment la valorisation des produits locaux, et fait suite à la mission AIDER, grâce à laquelle une dynamique est engagée et mobilise tous les acteurs autour d’un projet collectif qui permettrait de consolider les filières, d’en développer ou d’en créer de nouvelles. Le CD58 a la volonté de s’engager dans un PAT afin de donner du sens, de fédérer les territoires, de coordonner les actions sur l’alimentation au sens large (développement circuits courts, santé, développement durable, cohésion sociale)."

Projet du Grand Besançon
"Le PAT doit permettre la structuration de filières d’approvisionnement local. Il s’agit de consolider les débouchés, de travailler sur l’accès du plus grand nombre aux produits locaux et bio pour créer de l’emploi et favoriser une économie circulaire plus économe en carbone.
Trois axes majeurs à développer en 2 ans :

  • diagnostic des acteurs et des flux
  • élaborer et formaliser un plan d’action en concertation avec les filières
  • étudier la faisabilité et accompagner des projets collectifs (légumerie, logistique de livraison..)"

En savoir plus sur les projets lauréats de toute la France (liste, description synthétique et contacts).