Contenu

Appel à projets de recherche et innovation - Protection durable des cultures sans néonicotinoïdes : améliorer l’émergent et ouvrir des perspectives innovantes

Date limite de réponse : 17 juillet 2017 à 12h

Les détails pratiques et les documents à télécharger sont disponibles sur le site Ecophyto Recherche.

Trois types de réponses sont possibles au présent appel :
- Projets exploratoires,
- Projets de démonstration ou d’incubation,
- Projets de plus grande ampleur scientifique et d’interdisciplinarité (R&D).

Le plan national Écophyto II, adopté en octobre 2015, a pour objectif de réduire progressivement l’utilisation, la dépendance, les risques et les impacts des produits phytopharmaceutiques en assurant un accompagnement au changement des acteurs. Un effort particulier est notamment prévu pour développer des alternatives aux néonicotinoïdes. L’Anses a été saisie en mars 2016 pour évaluer les risques et bénéfices des solutions chimiques ou non chimiques alternatives.

Au-delà de cette saisine sur l’évaluation de l’existant, l’appel à projets vise à soutenir les initiatives pour étendre les solutions existantes, améliorer et fiabiliser les solutions émergentes et lancer des approches innovantes à même d’assurer une protection durable des cultures sans néonicotinoïdes.

La direction de la recherche et de l’innovation du ministère de la transition écologique et solidaire (MTES/CGDD) et la sous-direction de la recherche, de l’innovation et des coopérations internationales du ministère de l’agriculture et de l’alimentation (MAA/DGER) lancent conjointement cet appel à projets de recherche et innovation dans le cadre de l’axe 2 « Améliorer les connaissances et les outils pour demain et encourager la recherche et l’innovation » du plan Écophyto II. Le présent appel vise à susciter des projets dans les champs de la recherche et de l’innovation.

Cet appel dont la dotation financière prévue est de 1 500 k€ est financé par l’agence française pour la biodiversité (AFB) sur des crédits Écophyto.

L’appel est structuré autour de deux axes formant un continuum mais portant a priori sur des pas de temps et des consortiums différents :

• Les solutions émergentes pas encore totalement adoptées et pour lesquelles une amélioration des techniques et des modalités d’utilisation, un accompagnement technique et des référentiels manquent pour leur pleine appropriation sur le terrain et la fiabilisation de leur efficacité .

• Des nouvelles pistes d’innovation pour étendre les solutions à disposition et poursuivre la spirale vertueuse de moindre dépendance et de moindre impact attaché aux activités de production agricole.