Contenu

Dépérissements de hêtres consécutifs au stress hydrique de 2018

L’actualité sylvo-sanitaire 2018 en région Bourgogne-Franche-Comté a été marquée par des conditions de stress hydrique défavorables aux peuplements forestiers.
Malgré un début tardif (fin juin) qui se distingue ainsi de celui de 2003, l’épisode de sécheresse et de chaleur-canicule 2018 a été exceptionnel par son intensité, sa continuité et sa durée (de fin juin à fin octobre), notamment en Franche-Comté, et a affecté bon nombre d’essences. (cf Info technique sécheresse-chaleur 2018).

Ainsi en ce printemps 2019, les correspondants-observateurs du DSF font état de nombreux cas de dépérissements de hêtres adultes, selon un axe Belfort – Gray dans les toutes premières observations, sur plateaux calcaires et versant essentiellement, avec des sols à faible réserve utile le plus souvent.
Au vu de l’importance du phénomène tant par son impact au niveau des arbres que par son étendue pressentie (plusieurs milliers d’ha), plusieurs actions peuvent être envisagées dans le temps : quantification spatiale du phénomène, niveau de vigilance à adopter en fonction de deux symptômes initiaux (suintements corticaux et déficit foliaire), suivi des trajectoires de récupération ou de dégradation des hêtres selon la sévérité de ces symptômes initiaux.

La mise en place de mesures de prophylaxie radicales n’est pas nécessaire, les ravageurs et agents pathogènes actuellement détectés sont uniquement des parasites de faiblesse et peu agressifs.

Dans ce contexte, il est opportun également de se référer au « Guide de gestion des forêts en crise sanitaire ».

Pour tout signalement et appui diagnostic, les acteurs de la filière forêts-bois sont invités à se rapprocher de leurs correspondants-observateurs locaux.

Tous les détails dans l’information technique dédiée : DSF_Info_tech_deperis_hetre_juin2019 (format pdf - 1.2 Mo - 19/06/2019)