Contenu

Emplois salariés relevant de la MSA - Franche-Comté

Définitions

La Mutualité sociale agricole (MSA) gère la protection sociale des actifs travaillant dans les secteurs d’activités suivants :
- Agriculture : Culture et élevage non spécialisés, culture spécialisée dont viticulture, élevage spécialisé, entraînement et dressage équins, haras.
- Forêt-bois : Sylviculture, exploitation forestière, scierie fixe.
- Travaux agricoles : Entreprises de travaux agricoles, de jardins paysagers et de parcs, CUMA.
- Artisans ruraux : Artisans du bâtiment et autres.
- Coopération : Coopératives d’approvisionnement, de collecte, de transformation, de stockage et de conditionnement, coopératives d’insémination artificielle.
- Organismes professionnels : Mutualité sociale agricole, Crédit agricole, chambres d’agriculture et autres organismes professionnels.
- Divers : Organismes de remplacement, entreprises de travail temporaire, établissements privés d’enseignement agricole, gardes (chasse, pêche, forêt).

Le secteur de la production regroupe l’agriculture, le secteur forêt-bois, les travaux agricoles, les artisans ruraux et la coopération.

Le secteur des services regroupe les organismes professionnels et les divers.


En 2013, près de 16 000 salariés, permanents ou saisonniers, travaillant dans 2 600 établissements employeurs, relèvent de la MSA en Franche-Comté. Depuis le début de la crise économique en 2008, le nombre de salariés a diminué de 13%, mais le nombre d’heures de travail de seulement 3%.

Les salariés du secteur de la production représentent 57% des effectifs dont 20% pour l’agriculture. Néanmoins, les salariés de l’agriculture sont souvent saisonniers ce qui explique qu’ils travaillent, en moyenne, moins de 1 000 heures par an. Ce constat est particulièrement vrai dans le Jura du fait de l’importance de l’emploi salarié saisonnier en viticulture. Le secteur forêt-bois, avec 12% des salariés, est lourdement affecté par la crise économique de 2008 avec la destruction de 20% des emplois depuis cette date. Les départements de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort sont les plus impactés par cette diminution. De même, le nombre de salariés du secteur des travaux agricoles a diminué de plus de 10%

En revanche, l’emploi du secteur de la coopération et des organismes professionnels progresse de 2% sur la période. Ces secteurs emploient plus de 40% des salariés relevant de la MSA. Ils versent 50% des salaires totaux pour 52% des heures de travail. Le salaire horaire moyen brut déplafonné est de 15,6 € pour ces secteurs de la coopération et des organismes professionnels contre moins de 12 € par heure dans les autres secteurs de la production.

Depuis 2008, environ 150 entreprises supplémentaires, relevant du régime de la MSA, ont embauché un apprenti. Leur nombre a ainsi progressé de près de 20%, soit deux cents contrats d’apprentissage supplémentaires.

Emplois salariés relevant de la MSA en 2013