Contenu

Journée de sécurisation de l’espace scolaire

jpg - 1.2 Mo

Mardi 29 mai 2018, la quasi-totalité des représentants d’établissements publics et privés de l’enseignement agricole Bourgui-Comtois étaient réunis au lycée agricole de Quetigny (21), pour améliorer les plans particuliers de mise en sureté (PPMS).

La DRAAF – SRFD et le chargé de mission défense et sécurité de zone Est avaient sollicité différents intervenants spécialisés, dont un représentant de la direction des sécurités de la préfecture en charge de la sécurité publique, un référent sureté de la gendarmerie compétent sur le département de la Côte d’or accompagné d’un formateur pour les interventions en cas de tuerie de masse et un représentant du groupement des services opérationnels du SDIS.

Les PPMS sont une réponse aux « risques majeurs », d’origine naturelle ou technologiques, mais aussi, depuis les attentats de 2015, aux « menaces majeures » telle qu’une intrusion armée dans un établissement. Le plan Vigipirate renforcé est toujours d’actualité : au moment même où nous nous réunissions, un lycée de Liège mettait ses élèves hors de danger suite à l’intrusion armée d’un forcené, qui venait de tuer 2 policières et un passant.

La projection d’un court métrage relatant le déroulement d’un exercice dans un lycée agricole a souligné l’importance de tester les PPMS en conditions réelles. Les « retours d’expérience » des exercices réalisés ces 3 dernières années et le dispositif de e-learning "Touscaps", proposé par la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER), sont autant de sources d’enseignement pour les responsables et les usagers de l’enseignement agricole.

Les échanges, riches et dynamiques entre les participants et intervenants, ont permis d’approfondir ces questions. Le renforcement de la culture de gestion de crise dans les établissements enseignement, notamment sur la thématique attentat-intrusion, constitue un enjeu marqué pour les années à venir, dont l’enseignement agricole est pleinement partie prenante.

Sarah PINGAND, chargée de mission Hygiène et Sécurité SRFD