Contenu

Journée régionale d’information sur les enjeux de l’antibiorésistance

La journée régionale de lutte contre l’antibiorésistance de Bourgogne Franche-Comté, organisée conjointement par la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) et l’Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté s’est déroulée le 15 décembre 2017 dans les locaux d’AgroSup Dijon.

La matinée, destinée en priorité à sensibiliser les futurs éleveurs de la région, a pris le format d’un WebTV : durant deux heures, l’estrade de l’amphithéâtre Chosson s’est transformée en plateau télévisé avec rediffusion en direct auprès de huit établissements d’enseignement agricole de la région. Un public d’une quarantaine de personnes était également présent physiquement dans l’amphithéâtre.
L’animateur, Arnaud Piat, avec 15 ans d’expérience en radio, a permis de fluidifier et de rythmer les interventions de chacun :

jpg - 4.5 Mo
A.Taconet et H. Thien-Aubert
Huguette Thien-Aubert directrice adjointe de la DRAAF, a ouvert l’émission en exposant le but et les objectifs de cette matinée

Anne-Elise Taconet, référente agro-écologie au sein de la DRAAF, a expliqué le cadre de l’agro-écologie
jpg - 99.7 ko
N. Woronoff-Rehn
Natacha Woronoff-Rehn, directrice du laboratoire départemental du Doubs, a su vulgariser tel « C’est pas sorcier » ce qu’est l’antibiorésistance
jpg - 87.4 ko
A. Piat et F. Tollé
Francis Tollé, inspecteur régional en pharmacie vétérinaire, a présenté les règles qui encadrent l’utilisation des antibiotiques en élevage
jpg - 98.6 ko
C. Bertrand, C. Chuzeville et B. Bourdet
Christophe Bertrand et Brendan Bourdet, du groupement technique vétérinaire de Bourgogne-Franche-Comté, et Cécile Chuzeville, du groupement de défense sanitaire de Saône-et-Loire, ont donné des pistes pour une utilisation raisonnée des antibiotiques et montrer les possibilités qui existent pour réduire le recours aux antibiotiques en se basant sur des témoignages et des exemples régionaux

L’après-midi a quant à elle été dense en informations, proposant un déroulé à double-voix entre santé animale et santé humaine. Une cinquantaine de participants était présents.

jpg - 1.8 Mo
O. Debaere et C. Brun-Buisson
Olivier Debaere, chef du bureau des intrants et de la santé publique en élevage, de la Direction générale de l’alimentation du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation, et Christian Brun-Buisson, délégué ministériel à l’antibiorésistance, du Ministère des solidarités et de la santé, ont présenté les plans mis en œuvre pour la réduction de l’usage des antibiotiques :
  • le plan Ecoantibio pour le côté santé animale, que nous connaissons bien,
  • le plan Propias pour le côté santé humaine, que nous avons pu apprendre à mieux connaître à cette occasion

S’en est suivi une description des réseaux de surveillance des résistances aux antibiotiques :

jpg - 112.3 ko
J.Y. Madec et X. Bertrand
Jean-Yves Madec, directeur scientifique antibiorésistance au laboratoire de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) de Lyon a présenté le RESAPATH (réseau d’épidémiosurveillance de l’antibiorésistance des bactéries pathogènes animales) du côté santé animale

Xavier Bertrand, professeur de microbiologie et infectiologie à la Faculté de pharmacie de Besançon a présenté l’ONERBA (Observatoire National de l’Epidémiologie de la Résistance Bactérienne aux Antibiotiques), qui fédère les nombreux réseaux de surveillance côté santé humaine

Les actions régionales ont été mises à l’honneur

jpg - 107.6 ko
C. Chapuis et C. Gilles
Côté santé animale, Cédric Chapuis a présenté le travail du groupement de défense sanitaire de Bourgogne Franche-Comté

Côté santé humaine, Cyril Gilles a commencé par présenter les actions déployées par l’ARS en Bourgogne Franche-Comté
Céline Bouvier-Slekovec et Joêl Leroy ont complété ces propos en présentant ce qui est mis en œuvre par le Centre d’appui pour la prévention des infections associées aux soins (Cpias) et l’Observatoire de la Consommation Antibiotique et de la Résistance bactérienne (OSCAR) de la région

et une ouverture a été faite en lien avec les enjeux environnementaux

Eric Gueneau a posé les questions relatives à la présence d’antibiotiques dans les stations d’épurations, et José-Philippe Moreno, quant à lui, a mis en avant l’étude de la présence d’antibiotiques dans les eaux de captage

Conclusion de la journée

jpg - 101.2 ko
H. Dupont
Cette journée a été conclue par un mot d’Hélène Dupont, adjointe de la Directrice de la Santé publique de l’ARS de Bourgogne Franche-Comté.

Pour valoriser cette journée, un 4 pages "Antibiorésistance" (format pdf - 1.3 Mo - 22/08/2018) a été réalisé en collaboration avec l’ARS.
En cliquant sur ce lien vous aurez accès à la vidéo réalisée par l’équipe technique d’AgroSup Dijon / Eduter.

Dans cette attente, vous avez la possibilité de parcourir les différents supports des intervenants :

A bientôt pour poursuivre la dynamique Ecoantibio !