Contenu

L’emploi dans l’industrie agroalimentaire - Franche-Comté

Définitions

Le champ « IAA » concerne l’ensemble des entreprises des industries de l’agroalimentaire, quelle que soit leur taille, hors l’artisanat commercial (charcuterie, cuisson de produits de boulangerie, boulangerie et boulangerie-pâtisserie)


En 2012, 559 établissements industriels du secteur de l’agroalimentaire sont implantés sur le territoire franc-comtois. Ils emploient près de
7 400 salariés et représentent respectivement 2,6 % des établissements et 1,8% des emplois du secteur français des IAA. En Franche-Comté, les industries agroalimentaires représentent 3 % de l’emploi salarié total contre 2,3% en moyenne nationale. Cette part varie de 1,2% dans le Territoire de Belfort à 4,8% dans le Jura, mais peu dépasser 10% dans certains cantons de l’aire de production du Comté. La tendance est à une légère progression du nombre d’établissements et à une stabilité de l’emploi salarié.

L’industrie laitière est prédominante, elle rassemble la moitié des établissements et des effectifs salariés avec 3 750 personnes. Le nombre d’établissements est stable et les effectifs sont en légère hausse de 2% entre 2011 et 2012. Les filières fromagères AOP, en particulier le Comté, ont permis de maintenir une densité importante de petits établissements, souvent des coopératives. Ces établissements comptent moins de dix salariés dans 90% des cas. Plus de la moitié des effectifs sont concentrés dans dix établissements de plus de 100 salariés. Le département du Jura héberge les trois plus gros employeurs avec plus de 250 salariés chacun soit plus de 1 000 salariés.

L’industrie des viandes compte 62 établissements pour 1 130 salariés, soit 15% de l’effectif régional de la filière IAA. Entre 2011 et 2012, les effectifs salariés sont en hausse de 5%. La vingtaine d’établissements spécialisés dans la préparation industrielle à base de viande regroupent 60% de l’emploi. Ces établissements sont souvent spécialisés dans la filière porc du fait de la présence de plusieurs IGP : porc de Franche-Comté, saucisse de Morteau et saucisse de Montbéliard. Le département du Doubs concentre 43% des établissements et des salariés. Près de 70% des emplois sont répartis dans huit établissements de plus de 50 salariés.

Les 72 établissements de l’industrie du travail du grain emploient 1 360 salariés en 2012 soit une centaine d’emplois de moins qu’un an auparavant. Moins de 30 établissements fabriquent industriellement des produits de boulangerie, de pâtisserie ou des biscuits. Ces établissements concentrent 70% de l’emploi salarié du secteur avec notamment la présence de quatre établissements de plus de 100 salariés.

Dans le secteur des boissons, l’emploi est concentré dans quelques établissements spécialisés dans la vinification ou la fabrication de boisson alcoolique dans les zones géographiques AOP des vins du Jura et du Kirsch de Fougerolles. Dans les autres secteurs d’activité, trois établissements de plus 50 salariés concentrent 75% de l’emploi avec notamment la présence de Nestlé à Pontarlier.

La rémunération brute moyenne annuelle d’un salarié des IAA est de 29 000€. Toutes les branches d’activité sont proches de cette moyenne, à l’exception de l’industrie de la viande dont la moyenne des salaires se situe
2 500 € en dessous.

L’emploi salarié de l’industrie de l’agroalimentaire en Franche-Comté

.

Répartition de l’emploi salarié dans les industries de l’agroalimentaire