Contenu

L’enseignement agricole réforme son système de formation professionnelle

La loi du 5 septembre 2018 modifie en profondeur la gouvernance et le financement du système de formation professionnelle de l’enseignement agricole. La mise en œuvre de cette réforme entraînera des évolutions dans le pilotage des centres de formation, mais aussi dans l’organisation des activités, de la pédagogie et de la commercialisation des actions de formation.

Afin de formaliser le début de cet important travail pour l’ensemble des familles de l’enseignement agricole, public et privé, le Service régional de la formation et du développement (SRFD) de la Direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DRAAF) de Bourgogne-Franche-Comté a organisé un séminaire le lundi 8 avril 2019, intitulé :

« Réforme de la formation professionnelle : vers de nouvelles compétences ».

jpg - 147.5 ko
jpg - 151.5 ko

Cet évènement a permis de rassembler plus de 300 personnes dans les locaux de l’établissement public local (EPL) Olivier de Serres à Quetigny (21).
Les différentes familles de l’enseignement agricole étaient représentées par les directeurs de structure mais aussi par les formateurs et les personnels administratifs.
On comptait également parmi les membres présents, des représentants de la Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE), de la Commission paritaire régionale de l’emploi (CPRE) et de l’Agence de services et de paiement (ASP).

L’objectif était de sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative et l’inviter à la réflexion, face à ces évolutions.

Pour ce faire, le matin a été destiné à la présentation de la réforme :

  • le directeur de la DIRECCTE, Monsieur Jean Ribeil, a rappelé l’esprit de la loi et les grands enjeux (Renforcer le rôle de l’entreprise, développer l’apprentissage et améliorer la qualité) ;
  • le délégué du Fonds d’assurance formation des salariés des exploitations agricoles (FAFSEA), Monsieur Jean Promé et la déléguée de l’organisme paritaire collecteur agréé des branches alimentaire (OPCALIM), Madame Christine Boulzat, ont présenté les évolutions des organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA) vers un nouvel OPCO (OPérateurs de COmpétences ) appelé « OCAPIAT » . Cette structure regroupe plus de 40 branches professionnelles. Son objectif est d’apporter un appui technique aux branches et aux entreprises. La volonté de l’OPCO est de travailler en concertation avec les différents acteurs de la formation du monde professionnel, dont les centres de formation pour apprentis (CFA) ;
  • la présentation juridique de la loi et ses conséquences, ont été développées par Monsieur Fouzy Fethi, juriste à Centre-Inffo. Il a particulièrement insisté sur les nouveaux circuits de financement, les dispositifs, la chronologie de la mise en place et des nouvelles obligations afférentes aux prestataires de formation. Il est à noter que l’année 2019 sera une année de transition ;
  • en conclusion, Monsieur Vincent Favrichon, directeur de la DRAAF, a rappelé les enjeux pour notre système de formation et l’importance de passer d’une logique de transmission du savoir à l’acquisition de compétences.
jpg - 147 ko
Jean_Ribeil, Pascal_Couvez
jpg - 152 ko
Jean_Promé, Christine_Boulzat
jpg - 146.5 ko
Vincent_Favrichon, Fouzy_Fethi

L’après midi, ce sont les établissements publics qui ont travaillés :

  • le rôle du management et de la mise en place de la certification qualité dans les centres de formation a été rappelé lors d’une table ronde constituée de directeurs de CFA et de centres de formation professionnelle et de promotion agricole (CFPPA) -Isabelle Mézières, Raphaël Odin, Bertrand Schmieden- et animée par Ghislaine Nouallet (AgroSup Dijon/Eduter) ;
  • un plan de formation national élaboré entre la Direction générale de l’enseignement et de la recherche (DGER) et AgroSup Dijon, afin d’accompagner les centres publics, a été présenté par Ghislaine Nouallet ;
  • un plan de formation régional complète le plan national et a été commenté par Fabienne Clerc-Laprée (personne relais DRAAF/SRFD) ;
  • forts de ces éléments, les personnels des établissements publics se sont ensuite réunis en 10 ateliers organisés par fonction (directeurs, formateurs, administratifs). Ce temps dédié a permis d’échanger sur les aspects de la réforme impactant l’activité de chacun.
  • Pascal Couvez (chef du SRFD) a conclu le séminaire en rappelant l’opportunité offerte aux centres de formation de développer leur activité.
jpg - 151.5 ko
Bertrand_Schmieden, Raphaël_Odin, Isabelle_Mezières, Gislaine_Nouallet
jpg - 147 ko
Fabienne_Clerc_Laprée, Ghislaine_Noualet
jpg - 150.5 ko
Pascal_Couvez

Suite à la tenue des ateliers, des réunions de travail seront proposées par le SRFD dans le cadre de l’accompagnement des centres.