Contenu

Le lauréat régional des trophées 2018 de la Bioéconomie est Géochanvre

jpg - 1.6 Mo
V. Favrichon, DRAAF, et le représentant de Géochanve, lauréat régional - copyright MAA

Le lauréat régional en Bourgogne-Franche-Comté est Géochanvre qui concourait avec ses toiles de paillage et de protection des sols élaborées à partir de fibres végétales régionales (chanvre, lin…) grâce à un procédé innovant d’hydroliage. Les toiles ainsi constituées sans adjuvant sont 100% bio-dégradables, et au-delà de leur action contre les adventices, enrichissent le capital fertilisant de la terre lors de leur dégradation et favorisent les économies d’eau.

En s’inscrivant dans une démarche de filière et d’économie circulaire, Géochanvre a été sélectionné face à quatre autres candidats qui n’ont pourtant pas démérité : APM, BF2C, SCEA Longchamps et EURL Alentour.

Le projet de notre lauréat régional va maintenant concourir au niveau national avec 10 autres lauréats régionaux. Le jury national se réunira le vendredi 25 janvier 2019 pour désigner le lauréat national.



L’évènement de remise du trophée se déroulera au Salon International de l’Agriculture le jeudi 28 février matin. Géochanvre sera présent pour représenter la Bourgogne-Franche-Comté et pour présenter son projet lors de la cérémonie.

Rappels sur les critères de sélection des trophées de la Bioéconomie :
Les projets devaient présenter les critères suivants :

  • S’inscrire dans une démarche de filière (production, transformation, formulation et industrialisation) : mise en relation de la production (amont) et de la transformation ainsi que de l’industrialisation et de la formulation (aval), partage des contraintes et des objectifs, contractualisation… ;
  • Valoriser des bioressources de façon durable en de nouveaux débouchés ;
  • Apporter une solution biosourcée innovante, aboutie, récente et non alimentaire, répondant à des attentes du consommateur ou de l’industriel utilisateur ;
  • Créer de la valeur à tous les niveaux de la chaîne ;
  • S’ancrer dans un territoire français, en contribuant à son aménagement et son dynamisme économique.

Rendez-vous sur le site Alim’agri pour découvrir les projets et les 10 autres lauréats régionaux.