Contenu

Vigilance en période de fortes chaleurs

Un premier pic de chaleur est prévu cette semaine en France, et les prévisions météorologiques annoncent un été chaud. Ce début d’été est donc l’occasion de rappeler que face à des températures élevées (dépassant les 30°C), la profession agricole reste vigilante afin de s’assurer du bien-être des animaux sur les exploitations et lors des transports.

Transport des animaux vivants :

Le transport d’animaux vivants est strictement réglementé. L’article 3 du règlement CE 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport, prévoit que « Nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles ». Par conséquent, les animaux doivent être protégés en permanence des intempéries, des rayons du soleil, de la chaleur ou du froid. Ils ne doivent pas être transportés en cas de températures extrêmes pouvant générer des souffrances évitables.
Lors des périodes de forte chaleur (températures supérieures à 30°C), il est généralement difficile de maintenir les températures à l’intérieur des compartiments hébergeant les animaux dans la fourchette réglementaire (entre 5°C et 30°C, +/- 5°C), a fortiori lorsque des arrêts prolongés sont prévus (par exemple aux lieux de transferts, ou aux différentes frontières traversées). Il est donc demandé de reporter les échanges et exportations lorsque les prévisions météorologiques sur le trajet excèdent 30°C, à moins que des garanties ne soient apportées par l’organisateur sur sa capacité à maintenir les températures à l’intérieur du véhicule dans la fourchette réglementaire.

Concernant les transports nationaux, l’arrêté du 22 juillet 2019 restreint le transport d’animaux vertébrés terrestres vivants sur le territoire national durant les épisodes caniculaires. Les déplacements entre 13h et 18h sont interdits pour les départements classés en vigilance orange et plus. Cet arrêté s’applique à tous les déplacements (entre exploitations, de l’exploitation à l’abattoir, vers les lieux de rassemblements et marchés...), et quelle qu’en soit la durée. Des dérogations sont possibles pour les situations suivantes :
- véhicules équipés de systèmes permettant de maintenir la température à l’intérieur des véhicules en dessous de 30°C quelles que soient les températures extérieures
- transport de 3 animaux ou moins
- transports d’urgence pour raisons vétérinaires ou de protection animale, transport direct vers un autre lieu de détention, transport vers un abattoir autorisé pour des raisons de protection animale (animaux en souffrance dans leur bâtiment par exemple).
Un nouvel arrêté est attendu prochainement précisant les dispositions de l’arrêté du 22 juillet 2019.

Par conséquent, les professionnels doivent prendre toutes dispositions préalables pour ne pas transporter ou faire transporter des animaux au départ, via, et à destination des départements concernés pendant les plages horaires définies ci-dessus lors de périodes de canicule.

Conditions d’hébergement :

Plusieurs recommandations peuvent être rappelées afin de protéger les animaux d’élevage des fortes chaleurs :
-  Avoir anticipé les vagues de chaleur en diminuant les densités d’animaux en bâtiment pendant l’été (en particulier pour les élevages de volailles et de porcs, particulièrement sensibles aux hausses de température).
-  Vérifier la température des locaux (quotidiennement) ainsi que le bon fonctionnement des systèmes de renouvellement de l’air.
-  Multiplier les points d’accès à une eau fraiche et propre, qui doit être proposée à volonté (y compris au pâturage). La brumisation des animaux est également fortement recommandée en bâtiment.

En période de forte chaleur, le constat de surmortalités au sein d’un élevage conduit à contacter l’équarrisseur ainsi que la DD(CS)PP du département.

Pour plus d’informations :
- la vigilance météorologique Météo France
- le site Alim’Agri sur les précautions à prendre
- le site Alim’Agri sur la réglementation applicable aux transports d’animaux vivants