Contenu

Présentation de la forêt de Bourgogne-Franche-Comté

La forêt, une ressource disponible à valoriser

En Bourgogne-Franche-Comté, la forêt couvre 1,755 million d’hectares soit 36 % du territoire. La Bourgogne-Franche-Comté se classe comme la cinquième région pour sa surface boisée et la troisième pour son taux de boisement. La forêt est majoritairement privée. Néanmoins, dans l’est de la région, plus de la moitié des surfaces forestières appartiennent aux communes ou à l’état.
Avec un taux moyen de boisement de 46 %, la partie est de la région est la plus boisée.

Le chêne, l’essence la plus courante

Sur l’ensemble du territoire, les feuillus dominent (70% du volume sur pied), et en particulier hêtre et chêne dont la qualité est reconnue. La forêt feuillue de plaine du nord-est de la Côte-d’Or partage avec la Haute-Marne un projet de parc national. Le bois d’œuvre de ces feuillus est utilisé principalement dans l’industrie de l’ameublement, les houppiers et les éclaircies contribuent à la fourniture de bois de chauffage en quantité importante avec persistance de l’affouage.
Dans les massifs montagneux du Jura, des Vosges et dans le Morvan, les résineux sont dominants. Le douglas, implanté à la fin du XXème siècle, est l’espèce la plus courante dans le Morvan. Dans les massifs résineux Francs-Comtois, les épicéas et les sapins sont les rois des forêts. Ces bois sont principalement utilisés dans la construction.

Toutes essences confondues, la Bourgogne-Franche-Comté possède 363 millions de m3 de bois sur pied soit 13 % du total national. La production biologique naturelle de la forêt régionale est estimée à près de 12 millions de m3. La récolte annuelle de bois (dont l’autoconsommation en bois de chauffage) n’est que de 7 millions de m3, soit environ 60 % de l’accroissement naturel. Plusieurs facteurs expliquent cette sous-exploitation.

Le morcellement de la forêt privée freine son exploitation

D’une part, l’exploitation de la forêt est freinée par le morcellement de la forêt privée. En effet, la grande majorité des parcelles des 210 000 propriétaires privés de plus de un hectare ne dépasse pas le seuil de quatre hectares et le morcellement est encore plus significatif dans l’est de la région.
D’autre part, malgré d’importants efforts réalisés ces dernières décennies pour améliorer la desserte des forêts, des problèmes d’accessibilité rendent l’exploitation forestière difficile voir impossible. Dans le Doubs et le Jura, près du tiers de la superficie forestière est considérée comme difficile à exploiter.

Le secteur de la filière bois en Bourgogne-Franche Comté ce sont :

- Des établissements de petite taille ;

- 6000 établissements ;

- 1900 entreprises avec des salariés et une soixantaine d’établissements de plus de 50 salariés ;

- 20 000 salariés

Soit :
1,9% de l’emploi salarié dans la partie ouest de la région et 2.7 % de l’emploi salarié dans la partie est.
Les effectifs sont essentiellement masculins : 83 % d’hommes / 17 % de femmes, et composés au 2/3 d’ouvriers.