Contenu

Répartition forestière - Franche-Comté

Définitions

Forêt au sens de l’IGN  : superficie boisée occupant une superficie d’au moins 50 ares avec des essences forestières capables d’atteindre une hauteur supérieure à cinq mètres. On distingue la forêt de production, disponible pour la production de bois des autres forêts ayant une fonction de production nulle ou accessoire (forêts inaccessibles, parcs, jardins).

Une sylvoécorégion est une zone géographique suffisamment vaste pour que la combinaison des valeurs prises par les facteurs déterminant la production forestière ou la répartition des habitats forestiers soit originale.

Taux de boisement : rapport entre la surface totale boisée et la surface totale du territoire observé.


En Franche-Comté, la forêt (au sens de l’IGN) recouvre 720 000 hectares. Selon cette définition, le taux de boisement est de 44 %, bien supérieur au taux de boisement moyen de la France (29,2 %), ce qui la place en troisième position après l’Aquitaine et la région PACA. Le taux de boisement est très homogène entre les quatre départements. Ces taux élevés s’expliquent principalement par la surface importante occupée par les futaies de résineux des massifs des Vosges et du Jura. Dans ces massifs de moyenne montagne, le taux de boisement est souvent supérieur à 50%. En plaine, le taux de boisement est plus faible et ce sont les feuillus, essentiellement chêne rouvre ou péconculé et hêtre, qui dominent. Les feuillus représentent environ 70% de la surface forestière mais seulement 62 % du volume sur pied.

La forêt comtoise est majoritairement publique, essentiellement propriété des communes. Malgré le caractère semi-montagneux de la région, les forêts de production représentent la quasi totalité des forêts en Franche-Comté (98%). Si deux tiers des surfaces sont faciles à exploiter, 159 000 hectares sont difficiles à exploiter notamment dans les zones escarpées de la chaîne du Jura.

La surface de forêt par catégorie de propriété


Taux de boisement par sylvoécorégion