Contenu

Transport d’animaux en période de canicule : la réglementation

Les animaux doivent être protégés en permanence des intempéries, des rayons du soleil, de la chaleur. Ils ne doivent pas être transportés en cas de températures extrêmes pouvant générer des souffrances évitables.

En raison de fortes chaleurs cette semaine et cet été, il convient de rappeler les obligations réglementaires définies par l’ arrêté ministériel (du 22 juillet 2019) (format pdf - 137.1 ko - 23/07/2019) qui interdit les déplacements d’animaux dans le cadre d’une activité économique entre 13h et 18h pour les départements classés en vigilance orange et plus vis-à-vis du risque canicule par MétéoFrance.

Cet arrêté s’applique à tous les déplacements (entre exploitations, de l’exploitation à l’abattoir, vers les lieux de rassemblements et marchés...), et quelle qu’en soit la durée. Des dérogations sont possibles si les véhicules sont dotés d’aménagements spécifiques ou pour les transports d’animaux au titre de la protection animale (animaux en souffrance dans leur bâtiment par exemple, ou transport à destination ou en provenance de cabinets vétérinaires).

Les dispositions en vigueur pour l’exportation (durée supérieure à 8h) restent applicables en toute circonstance : la réglementation européenne (règlement CE 1/2005) implique de reporter les échanges et exportations lorsque les prévisions météorologiques sur le trajet excèdent 30°C, à moins que des garanties ne soient apportées par l’organisateur sur sa capacité à maintenir les températures à l’intérieur du véhicule dans la fourchette réglementaire.

Plus d’informations sur le site Alim’agri.