Contenu

Un souhait de croiser les regards sur l’approche des systèmes polyculture-élevage en région Bourgogne-Franche-Comté

La région Bourgogne-Franche-Comté propose une offre de formation agricole publique qui s’appuie sur une vingtaine d’exploitations et ateliers technologiques intégrés aux 17 Établissements Publics Locaux d’Enseignement et Formation Agricoles (EPLEFPA) dont 7 sont issus de l’ex région Franche-Comté et 10 de l’ex région Bourgogne.

Au cours de leur parcours de formation au sein des lycées agricoles, les apprenants, par ailleurs futurs agriculteurs, salariés ou techniciens agricoles… se concentrent assez souvent, dans le cadre de leurs cours, à l’analyse du système présent au sein de l’exploitation de leur établissement.

La réforme de l’enseignement agricole "Enseigner à Produire Autrement" avec la diffusion de l’agro-écologie dans les contenus de formation amène à démontrer la spécificité d’un système d’exploitation et la non (voire la faible) transposabilité des « recettes, ingrédients » mis en place dans un contexte social, technique, économique et environnemental donné.

Il a semblé intéressant de pouvoir élargir le champ d’investigation et d’analyse des apprenants aux autres exploitations des lycées agricoles de la région et ainsi leur faire prendre conscience des atouts et contraintes particulières d’un système basé sur la polyculture–élevage d’une région donnée.

Cette volonté partagée au sein de la communauté éducative a été intitulée « regard croisés ».
Cette initiative a pour ambition de replacer au centre du dispositif éducatif le rôle pédagogique majeur que doit jouer l’exploitation agricole d’un lycée (et de l’ensemble de ces structures regroupées au sein du réseau régional) tout en s’appuyant sur la richesse des systèmes notamment polyculture-élevage en place ; imaginez la différence entre un système haut-saônois de la région de Port-sur-Saône (70) et celui du secteur de Chalons-sur-Saône (71) ou de Nevers (58).

L’article du journal « Terre de chez nous – Doubs » paru le 06 avril 2018 illustre cette action expérimentale concrétisée par un échange entre les équipes apprenantes et enseignantes des établissements de Fontaines Sud-Bourgogne (71) et Dannemarie-sur-Crête (25).
Il ne faudrait pas minimiser dans ces rencontres les rôles et implications des équipes techniques d’exploitation et de direction des établissements publics locaux (EPL) concernés.

Lire l’ article de Dominique Gouhenant paru dans le Journal "Terre de chez nous (Doubs)" du 06/04/2018 (format pdf - 303 ko - 09/04/2018)