Contenu

Influenza aviaire - point de situation 28/05/2021

Comme plusieurs pays d’Europe, la France est confrontée à un épisode d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) depuis la mi-novembre 2020.

La situation est maintenant stabilisée en France : le dernier foyer confirmé en élevage, dans une basse-cour des Ardennes, date du 29/04/2021. En faune sauvage, un cas a été confirmé le 20/05/21 sur un faucon pèlerin trouvé mort fin avril en Moselle, dans la même commune que le cas précédent. Au 17 mai 2021, la France a recensé 492 foyers en élevage, dont 475 dans le Sud-Ouest. Elle a par ailleurs détecté 21 cas dans la faune sauvage et 1 cas en faune sauvage captive.

Compte tenu de l’évolution favorable de la situation sanitaire observée dans les couloirs migratoires traversant la France, le niveau de risque qui était considéré comme "modéré" depuis le 24 avril 2021 est passé à "négligeable" sur l’ensemble du territoire métropolitain le 27 mai.

On observe également une poursuite de la baisse des déclarations en Europe, des cas restant identifiés principalement en Allemagne, Pays-Bas et Pologne ces dernières semaines.

Face à un virus extrêmement contagieux entre oiseaux, les mesures de gestion sont mises en œuvre très rapidement (abattage des animaux des foyers, désinfection des sites) avec des abattages préventifs dans un rayon de 5 km autour des foyers. Près de 3,5 millions de volailles (essentiellement des canards) ont été abattues dans le Sud-Ouest sur ordre de l’administration, suite à la détection de foyers ou de manière préventive pour limiter la propagation du virus.

Le passage en niveau de risque négligeable permet de lever certaines mesures de protection renforcée telles que la claustration des volailles. La surveillance clinique et le respect des mesures de biosécurité en élevage professionnel ou non doivent se poursuivre.
Les mesures de biosécurité à respecter par les professionnels comme par les particuliers (basses-cours) sont consultables à cette adresse :
https://agriculture.gouv.fr/influen...
La consommation de viande, foie gras et œufs ne présente aucun risque pour l’homme.

Pour en savoir plus : https://agriculture.gouv.fr/tout-ce...
Vous pouvez également contacter la direction départementale en charge de la protection des populations de votre département.