Contenu

PLAN GEL : plus d’1 milliard d’euros pour répondre à l’urgence des exploitants frappés par cet épisode climatique inédit.

Sur la base des orientations du ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, ce plan se structure autour de trois temporalités pour répondre au mieux à trois impératifs et constats posés avec l’ensemble des professionnels concernés :

• Répondre aux besoins immédiats en trésorerie et alléger les charges sociales et fiscales des agriculteurs touchés.

• Indemniser les pertes de production liées au gel .

• A plus long terme, accompagner les agriculteurs face au changement climatique, au travers notamment d’investissements matériels et du renforcement du dispositif d’assurance risque.

Dès la constatation des premières gelées, j’ai souhaité réunir la profession agricole, dans le cadre d’une cellule de crise régionale qui s’est par la suite tenue tous les quinze jours.

Il s’agissait de faire un point régulier sur le déploiement des mesures d’accompagnement par les services de l’Etat en région, s’assurer de leur appropriation par l’ensemble des agriculteurs touchés, et anticiper d’éventuelles difficultés. Par ailleurs, au-delà des mesures d’accompagnement économique,
une attention particulière a été apportée aux exploitants en détresse.

Au niveau départemental, les préfets ont assuré de leur côté la déclinaison opérationnelle des mesures en lien avec les acteurs locaux et les chambres départementales d’agriculture. Cette mobilisation collective de l’ensemble des services de l’Etat en région (DRAAF, DDT, DRFIP / DDFIP, DREETS, MSA) a permis d’apporter des réponses rapides aux situations d’urgence dès la fin du mois de mai et de concevoir une série de dispositifs solides pour un accompagnement durable et adapté à chaque situation.

La solidarité nationale est au rendez-vous.

Fabien SUDRY
Préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté
Préfet de Côte-d’Or