Vigilance canicule

publié le 10 août 2022

Le dispositif du Plan national canicule, mis en place depuis l’été 2003, a évolué vers un plan interministériel de gestion des vagues de chaleur qui intègre le secteur de l’élevage.

Ce plan prévoit, notamment, de mener une campagne nationale d’information ciblée auprès :

des professionnels de l’élevage des animaux de rente, de compagnie ;
des transporteurs d’animaux.

Et ce afin que les propriétaires prennent les mesures préventives et de gestion pour garantir le bien-être de leurs animaux, notamment en cas de vague de chaleur.

Consultez le ici

Transport des animaux vivants :

Le transport d’animaux vivants est strictement réglementé. L’article 3 du règlement CE 1/2005 relatif à la protection des animaux pendant le transport, prévoit que « Nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles ». Par conséquent, les animaux doivent être protégés en permanence des intempéries, des rayons du soleil, de la chaleur ou du froid. Ils ne doivent pas être transportés en cas de températures extrêmes pouvant générer des souffrances évitables.
Il est donc demandé de reporter les échanges et exportations lorsque les prévisions météorologiques sur le trajet excèdent 30°C, à moins que des garanties ne soient apportées par l’organisateur sur sa capacité à maintenir les températures à l’intérieur du véhicule dans la fourchette réglementaire.
Concernant les transports nationaux, l’arrêté du 22 juillet 2019 restreint le transport d’animaux vertébrés terrestres vivants sur le territoire national durant les épisodes caniculaires. Les déplacements entre 13h et 18h sont interdits pour les départements classés en vigilance orange et plus. Cet arrêté s’applique à tous les déplacements (entre exploitations, de l’exploitation à l’abattoir, vers les lieux de rassemblements et marchés...), et quelle qu’en soit la durée.

Pour en savoir plus sur le transport, cliquez ici