Fortes chutes de grêle en mai-juin 2022 et impacts sur les peuplements forestiers en région Bourgogne – Franche-Comté

publié le 8 juillet 2022

Les mois de mai et juin 2022 ont été marqués en région par une fréquence exceptionnelle d’orages associés à des chutes de grêle, parfois très violentes (grêlons de plusieurs centimètres de diamètre).
Les peuplements forestiers ont localement été fortement impactés sur des dizaines voire centaines d’hectares : chutes de feuilles partielles voire totales, casses de rameaux et des blessures importantes sur branches voire tronc.
Les dommages provoqués par la grêle peuvent être immédiats ou apparaître à plus ou moins long terme. Les gestionnaires et propriétaires forestières doivent adopter une vigilance accrue sur les massifs forestiers concernés au cours des prochaines semaines, mois pour observer la réaction des arbres. Les dégâts étant très hétérogènes dans leur sévérité selon les zones et les essences affectées, une approche dans la gestion de ces forêts ne pourra s’effectuer qu’au cas par cas.
Une attention particulière est néanmoins à porter sur les pins (noirs et sylvestre) quant au développement potentiel du pathogène de faiblesse Sphaeropsis sapinea.
Les conditions météorologiques de l’été seront déterminantes quant à la capacité de cicatrisation et de re-feuillaison des arbres. Même si la pluviométrie excédentaire du mois de juin a permis d’atténuer la sécheresse de surface, le retour prolongé de fortes chaleurs et d’un déficit hydrique marqué pourrait renforcer le risque de dépérissements voire de mortalités d’arbres au sein des peuplements forestiers les plus touchés par ces chutes de grêle, avec l’installation de parasites de faiblesse (champignons, insectes).

Plus de détails dans le document joint.